Le LIS travaille depuis des années en collaboration avec des entreprises, à travers des recherches dirigées par les problématiques des entreprises, ou à travers des recherches dans lesquelles les entreprises investissent avec leur savoir faire. Les financements, au delà de ceux des entreprises, proviennent de l’Europe, de l’ANR, de la région, de fonds internationaux dédiés, mais aussi de nos partenaires comme l’Institut Carnot STAR, ou les instituts de convergence ILCB et Centuri.

Nous travaillons régulièrement avec des grands groupes comme par exemple EDF, EUROCOPTER, DCNS, Thales, AREVA, COMEX, STMicroéltronics, Cybernetix, Orange Labs, etc., mais aussi avec des PME-PMI ou des start-ups, par exemple PREDICT, PIXXIM, SEMANTIA, NUMERICOMPTA, PRAXIM, ITSOFT, VIRTAL DRIVE, Géomatys, etc.

Plusieurs doctorants du LIS sont financés grâce à nos liens avec les industriels, sous forme de CIFRE ou d’emploi « Jeune Docteur » de la région PACA.

Nos projets Européens depuis 2017 :

Les Européens en cours

PRODUCTIVE 4.0
    Porté par :
    Guillaume GRATON
    ,
    Mustapha OULADSINE
    ,
    Du : 01/04/2017 au 01/04/2020
    Résumé : Opening the gates to the digital future Productive4.0 is an ambitious holistic innovation project, meant to open the doors to the potentials of Digital Industry and to maintain a leadership position of the industries in Europe. All partners involved will work on creating the capability to efficiently design and integrate hardware and software of Internet of Things (IoT) devices. Linking the real with the digital world takes more than just adding software to the hardware. covering the entire product lifecycle
    Lien vers le site : http://productive40.eu/
iMARECULTURE
    Porté par :
    Pierre DRAP

    Du : 01/11/2016 au 01/11/2019
    Résumé : Objectives Objective 1: Study and analyze the ship routes of the classical and Hellenistic period through the re-use and spatial analysis from open GIS maritime data, ocean and weather data. Objective 2: Study of existing data and digitizing about ancient ships, amphorae and anchors to create corresponding 3D libraries. Objective 3: Digital narratives, media content and storytelling will accompany each ship and underwater archaeological site. Objective 4: Study, analysis and modelling of the wreck site formation processes in order to feed the virtual reality applications as well as the serious game of underwater excavation with real or realistic data. Objective 5: Study and analysis of the 3D models of the ships by naval experts in order to obtain knowledge about their buoyancy, Data will be used as input to the seafaring serious game and the storytelling. Objective 6: The 3D amphorae library will be used as input to the 3D automatic recognition and localization of amphorae, in shipwreck sites. Automatic extraction of different types of amphorae present on the site, will help automatic the process of importing more shipwreck sites on the u-excavation serious game. Objective 7: Development of two serious games: (i) a Seafaring game where the player will choose a ship loaded with merchandise and will navigate it over the recovered routes and (ii) an U-excavation game where the player will have to surface finds excavating a realistic but randomly re-generated underwater archaeological site. Objective 8: Research over enhanced immersive VR experience for interactive u-visits in real underwater sites, such as Mazotos shipwreck, Baiae archaeological site and Xlendi shipwreck. Objective 9: Research will be carried out for an underwater AR tablet, which will support several aspects of an underwater actual visit. The implementation will be done in Baiae (MBAC) submerged archaeological site. The tablet will be used as a visual digital guide, where the diver could get additional information about specific archaeological objects or structures, and marine life during the dive, hence personalizing the experience. Objective 10: Deliver online available 3D models for3D printing at home for creating handicraft toys and puzzles of amphorae and ancient ships in scale in order to enhance hands on experience, as supported by personalized 3D printing.
    Lien vers le site : https://imareculture.eu/project/

Les Européens terminées

SEE4C
    Porté par :
    Stephane AYACHE

    Du : 01/01/2016 au 01/07/2017
    Résumé : SpatiotEmporal ForEcasting: Coopetition to meet Current Cross-modal Challenges

Nos projets ANR depuis 2017 :

Les ANR en cours

CoPains
    Porté par :
    Magalie OCHS

    Du : 01/10/2018 au 01/10/2021
    Résumé : L'objectif général du projet CoPains est de développer un agent artificiel qui soit capable de : (i) inférer les états cognitif et affectif de l'utilisateur humain à partir de ses comportements observables, (ii) persuader l'utilisateur à croire quelque chose ou à se comporter d'une certaine manière, et (iii) interagir avec l'utilisateur d'une façon multimodale par expressions textuelles, expressions faciales et gestes. Les application envisagées sont dans les domaines de l'assistance aux personnes âgées et de la nutrition : un système artificiel, comme un agent conversationnel animé (ECA), pour s'occuper de la santé et du bien être de l'utilisateur. Afin d'atteindre son objectif, CoPains exploitera à la fois des approches théoriques et empiriques en combinant, d'une façon innovante, l'analyse basée sur les corpus avec les méthodes formels développés dans le domaine de l'IA. Ceci inclut la logique, la planification, l'analyse des sentiments et la fouille de donnés.
    Lien vers le site : http://www.agence-nationale-recherche.fr/Projet-ANR-18-CE33-0012
FANs
    Porté par :
    Sylvain SENE

    Du : 01/10/2018 au 01/10/2022
    Résumé : Fondements des réseaux d'automates (booléens) Les systèmes d'interaction sont de mieux en mieux compris comme des processus informatiques. Aux fondements de ceux-ci, les interactions et la dynamique se combinent de manière fascinante. De notre connaissance de tels processus dépendra notre compréhension des systèmes réels, omniprésents en physique, en biologie, dans notre vie quotidienne. L'objectif de FANs est précisément de développer la connaissance sur les réseaux d’automates (RA) qui constituent un modèle abstrait de référence de tels systèmes, au travers d'études fondamentales et profondes sur les caractéristiques des processus informatiques qui les gouvernent. Autrement dit, FANs vise à « augmenter la théorie des RA », au moyen d'approches issues de l'informatique fondamentale. Notre motivation vient : 1) du fait que nous pensons que l'informatique fondamentale fournit un cadre approprié pour traiter de tels réseaux, 2) de notre intérêt pour les réseaux réels, qui nous pousse à étudier les RA per se plutôt que comme des outils de modélisation. En effet, nous sommes convaincus que cette approche constructive et innovante (un retour aux fondamentaux) est parfaitement adaptée pour trouver des lois générales, indispensables pour comprendre les systèmes réels. Malgré la simplicité (délibérée) des RA, ceux-ci peuvent en même temps simuler une machine de Turing en espace constant, capturer la manière naturelle de concevoir les interactions et modéliser leur dynamique telle qu'observée dans les réseaux réels. Cependant, bien que ce modèle ait été introduit dans les années 1940, l'état de l'art force le constat d'une forme de paradoxe entre l'intérêt donné aux RA du point de vue applicatif et les actuelles faiblesses du point de vue théorique. Or, il semble essentiel de réduire ce paradoxe en développant cette théorie pour renouveler les retombées applicatives. En ce sens, FANs appelle à un retour aux racines de la théorie des RA, en s'attachant aux problèmes de dynamique, de complexité et de calculabilité. FANs propose d'étudier la dynamique des RA en portant une attention particulière sur le concept de simulation intrinsèque. Bien que déjà largement étudié dans le cadre des automates cellulaires, des pavages et de l’auto-assemblage, le concept de simulation intrinsèque ne l’a jamais été en profondeur dans le contexte des RA. Or, il est central pour comprendre les fondements des transmissions d’information et des calculs opérés dans les systèmes dynamiques discrets. Ainsi, FANs propose de développer ce concept innovant afin de comprendre la complexité dynamique et calculatoire des RA. Par ailleurs, un autre objectif de FANs est d'établir des relations formelles entre les caractéristiques statiques (i.e., leurs graphes d’interaction et leurs fonctions locales de transition) et dynamiques (i.e., leur graphe de transition) des RA, en s'attachant en particulier aux liens entre les cycles d'interaction et les attracteurs et leurs bassins. Ici, nous proposons de mener des travaux mêlant théorie des systèmes dynamiques et combinatoire, en améliorant la borne existante du nombre de points fixes des RA admettant un graphe d’interaction donné. Pour ce faire, nous considérerons l’influence des cycles négatifs, ce qui n’a jamais été fait jusque là. Nous poursuivrons ces travaux en initiant des études de comptage d’attracteurs complexes, qui dépendent fortement des modes de mise à jour. Ceux-ci organisent les mises à jour dans le temps discret, et leur influence sera également étudiée pour mieux comprendre les relations causales des dynamiques des RA. À plus long terme, ces développements permettront également de mieux appréhender les problèmes de synthèse et de composition dans ces réseaux, qui ont des portées applicatives réelles en biologie, sur les questions actuellement clés de modularité fonctionnelle des réseaux de régulation et de reprogrammation cellulaire.
    Lien vers le site : http://www.agence-nationale-recherche.fr/Projet-ANR-18-CE40-0002
QualiHealth
    Porté par :
    Noel NOVELLI

    Du : 01/10/2018 au 01/10/2022
    Résumé : Les activités des établissements hospitaliers comme les activités de recherche scientifique des instituts de sciences de la vie produisent quotidiennement une quantité d’information considérable. Ces données sont précieuses pour améliorer la qualité des soins et peuvent jouer un rôle essentiel en recherche clinique. Cependant, la collecte de telles données est souvent réalisée par des outils variés et des processus d’acquisition de données aux degrés de fiabilité variables. Les données, qui se trouvent ainsi dispersées dans des sources hétérogènes, souffrent de problèmes aigus de qualité qui nuisent à leur exploitation à des fins de recherche. Les problèmes classiques de qualité, comme les données erronées ou manquantes, sont observables mais d’autres problèmes plus subtils surgissent lors de l’intégration, notamment quand un nouvel usage est visé dans un contexte autre que celui initialement prévu. De plus, les distributions statistiques des données peuvent évoluer dans le temps, ce qui conduit à la présence d'aberrations (data-glitches) qui peuvent induire de graves erreurs d’interprétation. A ce jour, aucun système n’est capable d’assister les cliniciens et les chercheurs dans leurs activités en prenant en compte la qualité des données. L’absence d’indicateurs de qualité limite considérablement l’exploitation des données de santé pour la recherche translationnelle. Nous soutenons que des analyses bien plus riches et des interactions bien plus fertiles entre recherche clinique et pré-clinique seraient possibles si les données disponibles étaient annotées par des indicateurs de qualité qui seraient ensuite exploités lors de l'interrogation et l’analyse des données existantes.
    Lien vers le site : http://www.agence-nationale-recherche.fr/projet-anr/?tx_lwmsuivibilan_pi2%5BCODE%5D=ANR-18-CE23-0002
TIC TAC
    Porté par :
    Benjamin MONMEGE

    Du : 01/10/2018 au 01/10/2022
    Résumé : Techniques et outils efficaces pour la vérification et synthèse des systèmes temps-réels. La ve?rification formelle, et en particulier le model checking, vise a? assurer la correction des syste?mes critiques. Pour de nombreux syste?mes temps-re?els, la correction concerne non seulement le calcul exact des valeurs de sortie, mais aussi de mesures quantitatives comme le temps d'exe?cution et la consommation d'e?nergie. Les automates temporise?s sont un formalisme standard pour mode?liser des syste?mes avec des contraintes de temps, qui bénéficie d'algorithmes et d'outils de vérification efficaces. Le premier objectif de ce projet est de surmonter certains verrous pour passer a? l'e?chelle dans la ve?rification et la synthe?se des automates temporise?s, en e?tudiant de nouveaux algorithmes, des spe?cifications plus riches, et de nouvelles techniques d'abstraction. Un outil libre sera de?veloppe? pour valider ces re?sultats ; il sera applique? a? la planification de mouvement en robotique, et aux diffe?rents cas d'e?tudes qui viennent de nos collaborations avec des partenaires industriels.
    Lien vers le site : http://www.irisa.fr/sumo/ticktac/
DISTANCIA
    Porté par :
    Victor CHEPOI

    Du : 01/10/2017 au 01/11/2021
    Résumé : Théorie Métrique des graphes
Deep_in_France
    Porté par :
    Hachem KADRI

    Du : 01/03/2017 au 01/09/2020
    Résumé : Réseaux de neurones profonds pour l'apprentissage
DE-MO-GRAPH
    Porté par :
    Philippe JEGOU

    Du : 16/01/2017 au 16/01/2022
    Résumé : Projet DE-MO-GRAPH Décomposition de Modèles Graphiques La résolution de problèmes NP-difficiles constitue toujours un défi sur le plan théorique ainsi que pratique. Ce projet vise à résoudre des problèmes de décision, d'optimisation et de comptage (intégration discrète) exprimés en termes de « modèles graphiques » (réseaux de contraintes ou de fonction de coût, réseaux bayésiens, logique propositionnelle, champs de Markov). Il s'agit de modèles où une fonction conjointe sur un ensemble de variables est décrite comme une combinaison factorisée de fonctions de quelques variables. Cette approche est intensivement utilisée en intelligence artificielle, en physique statistique et en statistique. Le terme « modèle graphique » souligne le fait que cette factorisation définit un (hyper)graphe dont les sommets sont les variables et dont les (hyper)arêtes comprennent les variables de chaque facteur. L'expressivité de ces modèles les rend capables de représenter une très large variété de problèmes réels (en traitement d'image, allocation de ressources, bio-informatique,...). Mais la résolution de ces problèmes est difficile en termes de complexité : NP-complète pour la décision, NP-difficile pour l'optimisation et #P-complète pour le comptage. Ce projet a pour but de traiter ces questions en exploitant des techniques récentes de décomposition d'(hyper)graphes sur les graphes (ou hypergraphes) induits par chaque modèle graphique. L’intérêt pratique de ces approches n’a été démontré qu’au cours des dix dernières années (avec la seule notion de décomposition arborescente) - tout en soulignant leurs limites actuelles - mais présente un fort potentiel de progrès. En effet, la communauté de la théorie des graphes a indépendamment produit un grand nombre de résultats au cours de ces dernières années. Ils sont restés pour l’essentiel au niveau d’objets théoriques (cf. branch/clique/rank/boolean/matching/treecut/tree-depth-decompositions pour n'en citer que quelques-unes). Actuellement, les résultats théoriques sur ces décompositions n’ont pas encore été exploités pour améliorer les algorithmes de traitement de modèles graphiques et, a fortiori, pour mener à des systèmes efficaces en pratique. Cela n’est pas surprenant dans la mesure où la plupart de ces résultats ont été obtenus pour des motivations théoriques, sans l'objectif affiché de la résolution des modèles graphiques en pratique. Ce type de situation n'est pas nouveau, la notion de décomposition arborescente avait été introduite et étudiée par Roberston et Seymour comme un outil théorique pour prouver la conjecture de Wagner sur les mineurs de graphes. Cet objet mathématique est désormais un outil de base pour les méthodes de résolution qui exploitent la structure des modèles graphiques à traiter. Sur cette base, un vaste champ d'étude est désormais ouvert autour de la décomposition de graphes, champ qui combine théorie, résultats algorithmiques et outils de résolution pratique. Les objectifs du projet se déclinent donc sur trois axes principaux: (1) Sur le plan théorique, le but est d'étudier les décompositions existantes ou définir de nouvelles approches de décomposition plus adaptées au traitement efficace de problèmes définis sur des modèles graphiques en s'appuyant sur l'expérience acquise avec les décompositions arborescentes. (2) Compte tenu des algorithmes de traitement, l'objectif est d'exploiter efficacement les différentes techniques de décomposition de graphes qui ont été développées par la communauté mathématique pour aboutir à des algorithmes plus efficaces en temps et ou en espace. (3) Sur un plan plus pratique, l'objectif est de repousser les limites de calcul des approches de décomposition existantes pour traiter efficacement des problèmes à la fois plus grands et plus difficiles. Cela se fera via l'extension de la plateforme de traitement de modèles graphiques « toulbar2 » et le transfert de ces résultats vers les domaines d’application déjà identifiés et vers d'autres domaines de l'optimisation combinatoire.
    Lien vers le site : http://www.agence-nationale-recherche.fr/projet-anr/?tx_lwmsuivibilan_pi2%5BCODE%5D=ANR-16-CE40-0028
TICAMORE PRCI
    Porté par :
    Nicola OLIVETTI

    Du : 01/11/2016 au 01/11/2020
    Résumé : Projet TICAMORE Traduction et Découverte des Calculs pour les logiques Modales et dérivées L'utilisation fructueuse d'approches logiques dans de nombreux domaines des sciences de l'informatique, de l'épistémologie, et de l'intelligence artificielle, a conduit à une multiplication de nouveaux formalismes en logique même. Ces formalismes disposent d'un pouvoir expressif plus étendu que celui de la logique classique, autorisant du même coup une granularité plus fine dans l'analyse de notions qui ne s'expriment pas naturellement avec le langage de la logique classique. Ces formalismes permettent la représentation de différents modes de vérité d'une formule (logiques modales), ainsi que la représentation d'autres formes de raisonnement, de type hypothétique et plausible (logiques conditionnelles), sur la connaissance (logiques épistémiques), ou sur la séparation et le partage de ressources (logiques BI de « bunched implication »). Ces logiques permettent en outre de modéliser différents systèmes, et d'établir leur propriétés par l'intermédiaire de cadres de preuve assurant un comportement adéquat. Dans ce projet nous considérons des logiques qui généralisent les logiques modales (incluant les formalismes évoqués) et qui sont caractérisés par des variantes des sémantiques de Kripke et dont le domaine d'application couvre la vérification formelle, l'épistémologie et la représentation des connaissances. Nos recherches porteront sur les cadres de preuve de ces logiques. L'intérêt de la théorie de la preuve est qu'elle fournit, par la constitution d'un calcul analytique associé, une approche constructive pour l'étude des propriétés méta-logiques et calculatoires du système étudié. De plus, la notion de calcul analytique est au coeur du développement d'outils tels que démonstrateurs et assistants de preuve. Dans la littérature des trente dernières années, de nombreux calculs, généralisant le calcul de séquents initialement proposé par Gentzen, ont été proposés pour les logiques modales et des systèmes associés (calculs hyperséquents, calculs étiquetés, "display calculi"). Les systèmes de preuve en question se partagent en deux catégories : d'une part les calculs internes au sein desquels tout objet élémentaire peut être interprété comme une formule du langage, d'autre part les calculs externes dont les objets élémentaires sont les formules d'un langage plus expressif encodant partiellement la sémantique. Les résultats obtenus sur l'ensemble de ces systèmes est mitigé : pour certaines classes importantes de logiques, aucun calcul interne n'est connu, tandis que pour d'autres classes, aucun calcul externe optimal, voire garantissant une terminaison, n'a été établi. Les deux types de calcul représentent pourtant des façons distinctes d'aborder la logique, toutes deux utiles et complémentaires. Les relations entre calculs internes et externes est un sujet très peu exploré. Notre objectif principal se rapporte à une étude systématique des relations entre ces deux approches dans le but de féconder chacune d'elles avec les avantages respectifs de l'autre. Une telle étude doit jeter une lumière nouvelle sur la notion de prouvabilité tant du coté des calculs syntaxiques que du coté des calculs sémantiques, permettre le transfert de propriétés d'un calcul à l'autre, et conduire à la découverte de calculs internes pour les logiques qui n'en sont pas dotées. Enfin, la découverte de nouveaux calculs internes permettra d'aborder des problèmes théoriques encore ouverts autour de la conservativité, l'interpolation, et la décidabilité. En résumé, le projet TICAMORE, en clarifiant la relation liant deux approches fondamentales, mais historiquement séparées, apportera une vision unificatrice permettant d'aborder des problèmes théoriques importants et toujours ouverts. Il contribuera en outre au développement de nouveaux outils automatiques de raisonnement.
    Lien vers le site : http://www.agence-nationale-recherche.fr/Projet-ANR-16-CE91-0002
DELTA
    Porté par :
    Jean-Marc TALBOT

    Du : 01/10/2016 au 01/10/2020
    Résumé : Défis pour la Logique, les Transducteurs et les Automates
SRGI
    Porté par :
    Jean-Paul GAUTHIER

    Du : 01/10/2015 au 01/10/2020
    Résumé : Géométrie sous-Riemannienne et Interactions
LIVES
    Porté par :
    Cecile CAPPONI

    Du : 01/10/2015 au 01/04/2020
    Résumé : Apprendre avec des vues interactionnelles
DATCHA
    Porté par :
    Frederic BECHET

    Du : 01/10/2015 au 01/04/2020
    Résumé : Extraction de connaissances à partir de vastes corpus de conversations "chat" client-opérateurs
PARSEME
    Porté par :
    Carlos RAMISCH

    Du : 01/10/2015 au 01/10/2019
    Résumé : Analyse syntaxique et expressions polylexicales pour le français
AGGREG
    Porté par :
    Nadia CREIGNOU

    Du : 01/10/2014 au 01/10/2019
    Résumé : Requêtes d'Agrégation

Les ANR terminées

CROCO
    Porté par :
    Francesco ROSSI

    Du : 01/10/2016 au 01/10/2017
    Résumé : Projet CroCo Commande de foules : de la théorie du contrôle aux applications au trafic routier Ces dernières années, l'étude du comportement collectif d'une foule d'agents autonomes s'est développée dans plusieurs communautés scientifiques, par exemple en ingénierie (problèmes de régulation du trafic routier et d'évacuation), en robotique (coordination de robots), en informatique et sociologie (réseaux sociaux) ainsi qu'en biologie (foule d'animaux). En particulier, il est connu que des règles simples d'interactions entre agents peuvent conduire à la formation de motif particuliers comme les nuées d'oiseaux ou les bancs de poisson. On parle alors d'auto-organisation ou comportement émergent. En plus de l'analyse de ces mouvements collectifs, il est intéressant de comprendre quels changements peuvent être induits sur la foule par une intervention extérieure. Par exemple, on peut penser à forcer la création de motifs spéciaux (telle une nuée) lorsque ceux-ci ne se forment pas naturellement, ou à l'inverse empêcher la création de tels motifs. C'est le problème de la commande de foules, qui est le sujet principal de ce projet. Deux méthodes de contrôle sont envisagées dans ce projet. La première (TASK 1) est la commande par leaders, qui consiste à agir seulement sur un faible nombre d'individus fixés. Cette méthode a l'avantage de se concentrer sur un faible nombre d'agents et ainsi d'induire des stratégies parcimonieuses. La seconde stratégie (TASK 2) est la commande par stratégies locales, modélisées comme perturbations de la dynamique sur un sous-domaine restreint de l'espace des configurations. Cette stratégie est elle aussi parcimonieuse, ici pour la taille du domaine de contrôle. L’application principale du projet (TASK 3) est la commande de modèles de trafic routier. L’objectif est autant de résoudre certains problèmes spécifiques de contrôle, que d’utiliser cette application comme un test pour les résultats théoriques des TASKS 1-2. En effet, nous étudions des problèmes de contrôle du trafic autant avec des véhicules autonomes agissant comme leaders, qu’avec des limitations de vitesse variables dans le temps qui sont des contrôles localisés. Les problèmes de commande de foules traités dans ce projet peuvent être définis dans différents cadres mathématiques, qui dépendent du modèle utilisé pour décrire la dynamique de la foule. Nous considérons trois possibilités : les modèles microscopiques (systèmes dynamiques), les modèles macroscopiques (équation aux dérivées partielles de transport) et les modèles multi-échelles (évolution de mesures). Les problèmes de commande seront résolus en construisant des ponts entre les trois approches, en étudiant notamment dans quels cas une stratégie peut être transportée d’un modèle à un autre Plusieurs méthodes permettant ces connexions ont été développées et améliorées par l'équipe du projet. En particulier : - la limite de champ moyen permet de passer d'un modèle microscopique à un modèle macroscopique. Dans le cas de systèmes contrôlés, une telle limite doit être traitée avec la plus grande précaution. Le P.I. et ses co-auteurs ont développé des techniques à cet effet. - les modèles multi-échelles combinent des éléments des cadres discrets et continus. Notre équipe a déjà prouvé des résultats pour les modèles de type leaders-followers. - la distance de Wasserstein et ses généralisations permettent d'unifier les trois formalismes. - des schémas numériques ont été développé par le P.I. et ses co-auteurs pour les trois formalismes. Les recherches présentées dans ce projet sont développées par une équipe basée à Marseille. Ce projet ambitionne de construire un groupe spécialisé dans le contrôle de systèmes multi-agents en rapprochant la théorie du contrôle et les mathématiques appliquées. La force de notre équipe est de réunir des compétences variées (contrôle géométrique, contrôle des EDPs, automatique) et la maîtrise d'outils spécifiques afin d'envisager des avancées significatives dans ce domaine. Pour ces raisons, notre équipe est par nature inter-disciplinaire.
    Lien vers le site : http://www.agence-nationale-recherche.fr/Projet-ANR-16-CE33-0008
HypFoM
    Porté par :
    Audrey MINGHELLI-ROMAN

    Du : 01/10/2015 au 01/01/2019
    Résumé : Analyse du fond marin par imagerie Hyperspectrale : une approche sub-pixel ; prise en compte de modèles de transfert radiatif précis de la colonne d'eau et du fond
SPID
    Porté par :
    Herve GLOTIN

    Du : 01/06/2015 au 01/12/2016
    Résumé : Détection et neutralisation de drones civils

Nos projets FUI depuis 2017 :

Les FUI en cours

GREENEXPLORER ABYSOUND
    Porté par :
    Herve GLOTIN

    Du : 01/02/2017 au 01/08/2020
    Résumé : Evaluation de l'impact environnemental acoustique de l'exploitation sous-marine profonde
PROJET MMCD
    Porté par :
    Mohand DJEZIRI
    Kouider Nacer M'SIRDI

    Du : 24/03/2015 au 24/09/2019
    Résumé : Multi Functions Modular Cockpit Display a pour ambition de développer une architecture mécatronique modulable et rectifiable des systèmes embarqués dans l'aéronautique.

Les FUI terminés