Bandeau du Laboratoire d'Informatique & Systèmes (LIS)

Agenda depuis 2022

Consulter les archives

Conference : ORASIS 2023

22/05/2023 à 00h00

La 19ième édition du colloque d’ORASIS, journées francophones des jeunes chercheurs en vision par ordinateur, se déroulera du 22 au 26 mai 2023 à Carqueiranne (Var, PACA). Elle sera organisée par l'équipe Signal et Image du Laboratoire d'Informatique et Systèmes UMR7020, au centre vacanciel Miléade à Carqueiranne. Ce colloque vise à réunir de jeunes chercheurs francophones (doctorants et jeunes docteurs) issus de la communauté de la vision par ordinateur ou de domaines connexes, avec l'ambition de favoriser, dans une ambiance conviviale, les échanges entre les participants, notamment entre les jeunes chercheurs et chercheurs expérimentés dans le domaine. Les journées seront rythmées par des sessions plénières ainsi que des sessions posters. Plusieurs sessions (7) de conférenciers invités complètent le déroulement de ces journées. Plus d'informations et soumissions: https://orasis2023.sciencesconf.org/

Seminaire : Séminaire CANA : Jean-Marc Ginoux

13/12/2022 à 14h00

Orateur : Jean-Marc Ginoux (Institut Jules Verne, Université de Toulon)
Lieu : TPR2/04.05 (Luminy)
Titre : Contextuality in composite systems: entanglement vs. the Kochen-Specker theorem
Abstract : Slow–fast dynamical systems, i.e. singularly or nonsingularly perturbed dynamical systems possess slow invariant manifolds on which trajectories evolve slowly. Since the last century various methods have been developed for approximating their equations. This talk aims, on the one hand, to propose a classification of the most important of them into two great categories: singular perturbation-based methods and curvature-based methods, and on the other hand, to prove the equivalence between any methods belonging to the same category and between the two categories. Then, a deep analysis and comparison between each of these methods enable to state the efficiency of the Flow Curvature Method which is exemplified with paradigmatic Van der Pol singularly perturbed dynamical system and Lorenz slow–fast dynamical system.

In his famous book entitled Theory of Oscillations, Nicolas Minorsky wrote: “each time the system absorbs energy the curvature of its trajectory decreases and vice versa”. By using the Flow Curvature Method, we establish that, in the ε-vicinity of the slow invariant manifold of generalized Liénard systems, the curvature of trajectory curve increases while the energy of such systems decreases. Hence, we prove Minorsky’s statement for the generalized Liénard systems. These results are then illustrated with the classical Van der Pol and generalized Liénard singularly perturbed systems.

References

Ginoux J.-M., 2021, “Slow Invariant Manifolds of Slow-Fast Dynamical Systems,” International Journal of Bifurcation and Chaos, Vol. 31(7) 2150112 (17 pages), 2021.

Ginoux J.-M., Lebiedz D., Meucci R. & Llibre J., 2022, “Flow curvature manifold and energy of generalized Liénard systems,” Chaos Solitons & Fractals, 161, 112354 (7 pages), 2022.

Seminaire : Séminaire G-MOD - Contribution à la génération stochastique d'apparences procédurales

02/12/2022 à 10h00

Invité : Guillaume Gilet (Université de Sherbrooke)

Salle : 5.37
Zoom : https://univ-amu-fr.zoom.us/j/84432888361?pwd=NmNFSFRLRnZic2svK3d1SUZlQ1dTZz09

Titre : Contribution à la génération stochastique d'apparences procédurales

Résumé :
Alors qu’existe une demande croissante pour des mondes virtuels visuellement riches et d’une taille tendant vers l’infini, la majeure partie du secteur industriel (notamment vidéo-ludique) repose essentiellement sur la création manuelle, par des infographistes, d’objets tridimensionnels à l’apparence complexe et détaillée. Cela impose de fait une limite sur la taille, la complexité et la richesse visuelle des mondes virtuels qu’il est possible d’observer, car chaque élément d’une scène a été conçu et placé « manuellement », ce qui engendre de nombreux problèmes, tels que le coût (financier et en main d’œuvre), le stockage et transfert de ces informations de grande taille, l’augmentation de la puissance de calcul requise pour manipuler ces scènes…Une alternative naturelle consiste alors à générer des objets virtuels et leurs apparences de manière procédurale, c’est-à-dire de manière automatique à l'aide de définitions et règles reposant sur des outils mathématiques et physiques. Nous nous focaliserons dans cet exposé sur la génération procédurale de l’apparence des objets virtuels, dont la difficulté majeure reste le choix des modèles et paramètres à utiliser : Quels modèles possèdent les « bonnes » propriétés ? Quels sont les paramètres et modèles suffisamment intuitifs pour offrir à la fois un contrôle facile sur le résultat final et une grande qualité visuelle ? Les surfaces visuellement riches exhibent une apparence complexe et variée, résultant, dans le monde réel, d’un ensemble de phénomènes physiques, chimiques, biologiques et d’interactions humaines. Alors que la modélisation et la simulation directe de ces phénomènes ne sont pas envisageables (dans le cadre temps-réel), l'utilisation de l'aléatoire dans les définitions procédurales permet d'accroître la variété des apparences générées. Toutefois, le contrôle de cet aléatoire est un problème difficile : où introduire l’aléatoire ? Qu’est ce qui doit être aléatoire ? Comment s’assurer de la qualité du résultat ? Nous présenterons dans cet exposé un ensemble de travaux et réflexions sur la pertinence de ce modèle aléatoire et tenterons d'apporter des éléments de réponses à la génération procédurale d'apparences complexes en temps réel.
Venez nombreux !

Seminaire : Séminaire I&M (Signal-Image) - Jules Collenne

25/11/2022 à 14h00

Titre :Aide au diagnostic du mélanome: approche par apprentissage de similarités.
Lieu : Luminy, TPR2 salle de réunion 04.02.
Résumé :
Le mélanome est un cancer cutané de plus en plus fréquent dans les pays développés qui se distingue par sacapacité à métastaser très rapidement. Pour réduire la mortalité, une étape majeure est son diagnostic.Traditionnellement réalisé par les dermatologues, l’automatisation de cette étape pourrait permettre une meilleureprise en charge des patients, ainsi qu’un plus grand nombre de personnes analysées, notamment dans les zonesoù les dermatologues manquent. L’objectif de la thèse est donc d’imaginer et de réaliser de nouvelles manières dediagnostiquer le mélanome à l’aide de l’intelligence artificielle.
Alors que de nombreux travaux existent déjà dans le domaine du diagnostic du mélanome (comme l’usage deréseaux de neurones convolutifs simples), notre approche se concentre sur le concept du «vilain petit canard»[1],qui pourrait permettre un meilleur diagnostic. Contrairement aux approches précédentes se basant uniquementsur l’aspect visuel des lésions étudiées une à une, ce concept vise à comparer les lésions d’un même patient entreelles, de sorte à ce que les lésions différentes des autres aient une plus grande probabilité d’être des cancers de lapeau. Une telle information pourrait permettre un meilleur diagnostic ainsi qu’une meilleure compréhension, pourles dermatologues, des résultats donnés par les modèles de prédiction.
Plusieurs types de réseaux de neurones sont étudiés, notamment les réseaux de neurones siamois[2-4], ainsi que plusieurs algorithmes de détection d’anomalies et de clustering. Des expériences ont été menées afin d’analyser les performances de chaque modèle utilisé pour le diagnostic du mélanome.
Bibliographie :
[1] Grob JJ, Bonerandi JJ. The 'ugly duckling' sign: identification of the common characteristics of nevi in an individual as a basis for melanoma screening. Arch Dermatol. 1998 Jan;134(1):103-4. doi: 10.1001/archderm.134.1.103-a. PMID: 9449921.
[2] Xinlei Chen and Kaiming He. Exploring Simple Siamese Representation Learning. 2020.
[3] Xiao Wang et al. On the Importance of Asymmetry for Siamese Representation Learning.
[4] Kaiming He et al. Momentum Contrast for Unsupervised Visual Representation Learning. 2019.

Conference : International Conference on Systems and Control - ICSC'22

23/11/2022 à 00h00

L'«International Conference on Systems and Control» a lieu annuellement dans différents pays méditerranéens : Maroc (2012), Algérie (2013), Tunisie (2014), France (2021), etc. En 2022, le laboratoire LIS a pris en charge l’organisation de sa dixième édition qui se déroulera du 23 au 25 novembre. ICSC’22 réunira plus de 150 chercheurs. Elle représente un événement important pour l’échange et pour la communication des travaux scientifiques dans le domaine des sciences industrielles de l’ingénieur, et plus précisément de « l’automatique », connu dans le monde industriel comme le «contrôle/commande des systèmes».

Conference : Séminaire CANA : Victor Lutfalla

22/11/2022 à 14h00

Orateur: Victor Lutfalla (GREYC, Caen)
Lieu : TPR2/04.05 (Luminy)
Titre : Le problème du domino sur les sous-shifts de pavages par losanges
Abstract : Un pavage est un recouvrement du plan par des tuiles qui ne se chevauchent pas. On appelle sous-shift un ensemble de pavages qui est invariant par translation et fermé (pour la topologie habituelle sur les pavages).

Ici on s'intéresse au cas où il y a un nombre fini de tuiles à translation près, les tuiles sont des losanges, et à chaque fois que deux tuiles sont adjacentes elle partagent soit un unique sommet en commun soit une arête entière en commun.

Sur ces pavages, on peut imposer des règles locales (à la manière des tuiles de Wang) en ajoutant des couleurs sur les arêtes des tuiles avec la règle que deux tuiles qui partagent une arête doivent avoir la même couleur pour cette arête. Dans ce cas, pour une même tuile géométrique, on peut avoir plusieurs copies avec des couleurs différentes sur les arêtes.

Étant donné un sous-shift X de pavages par losanges, le problème du domino sur X prend en entrée un ensemble de règles locales F et renvoie Vrai si il existe un pavage de X qui respecte les règles locales F et Faux dans le cas contraire. Ce problème est indécidable et nous allons présenter une réduction du problème du domino sur un sous-shift de pavages par losanges depuis le problème du domino classique sur les tuiles de Wang.

Seminaire : Séminaire CANA : Étienne Miquey

15/11/2022 à 14h00

Orateur : Étienne Miquey (I2M)
Lieu : TPR2/04.05 (Luminy)
Titre : Curry-Howard: unveiling the computational content of proofs
Abstract : This talk is meant to be an introduction talk on the Curry-Howard correspondence between proofs and programs, for people that may not be dreaming about the λ-calculus every night. I will try to give an historical overview on why and how this correspondence was established, travelling back in time to see how the notion of "proof" evolved since the greeks (our historical lower bound in this talk) until becoming a major concept not only for mathematics but also for the development of programming languages (among other things). In between, I may talk about intuitionistic logic, proof assistants, realizability (my favorite topic), model theory, etc. This list is non-exhaustive, and in particular I would be glad to extend it with any related subsequent topic that may interest you (if so, you should send me an email: "Salut, je me suis toujours demandé ce que c'était qu'une théorie des types, tu pourrais en parler ?", and I may try to include a slide or two, with a probability highly related to the date of your mail).

Conference : Journée d'Ouverture Scientifique (JOS), 1ère édition - Informatique

15/11/2022 à 08h30

Les LIS est partenaire de la 1ère Journée d'Ouverture Scientifique consacrée à l'Informatique mardi 15 novembre 2022 sur le site Saint Charles. Destinée aux étudiants en informatique de diverses formations, elle a pour objectifs d’élargir les horizons scientifiques et professionnels, d’alimenter la réflexion sur leur devenir et de favoriser les échanges entre licences/masters/entreprises/chercheurs. Au programme: de la blockchain à la question des femmes en informatique en passant par les différents métiers, profitez des conférences, rencontres et tables rondes destinés aux étudiants, en présence d'entreprises, de jeunes chercheurs doctorants et de chercheurs plus expérimentés.
Programme et inscriptions: https://jos-2022.lis-lab.fr/ .
Cette journée est soutenue par le LIS, l'Institut Archimède/Tiger, l'ED maths-info, le réseau Les Entreprises Pour la Cité, la Licence MPCI et plusieurs formations en informatique (licence et master).

Conference : BDA'2022 - 38èmes journées de la conférence BDA « Gestion de Données – Principes, Technologies et Applications »

24/10/2022 à 00h00

La conférence BDA est un événement annuel incontournable de la communauté gestion de données en France, qui met en exergue les nombreux thèmes de recherche liés à la gestion de données tels que les Entrepôts de données, le Big-Data, la gestion de flux, la qualité, la sécurité, la fouille de données, ou encore le Web sémantique. Site web de la conférence : https://bda2022.sciencesconf.org/

Seminaire : Séminaire de Théorie du Contrôle

20/10/2022 à 14h30

Eugenio Pozzoli (IMB) Contrôlabilité des systèmes quantiques en dimension infinie https://pole-acs.lis-lab.fr/

Seminaire : Séminaire CANA - Ravi Kunjwal

18/10/2022 à 14h00

Orateur : Ravi Kunjwal (Centre for Quantum Information and Communication, Université libre de Bruxelles)
Lieu : TPR2/04.05 (Luminy)
Titre : Contextuality in composite systems: entanglement vs. the Kochen-Specker theorem
Abstract : The Kochen-Specker (KS) theorem is often taken as a notion of nonclassicality that is independent of entanglement since it is provable on a three-dimensional Hilbert space. However, the smallest system on which both the KS theorem and entanglement are meaningful notions of nonclassicality is a two-qubit system. I will present some recent work on the necessity of entanglement in proofs of the KS theorem on multiqubit systems. We show two key results: firstly, that any proof of the KS theorem that uses KS sets necessarily requires entangled measurements, and secondly, that a statistical proof of the KS theorem with unentangled measurements on a multiqubit state exists if and only if this state can witness a Bell inequality violation. We also obtain an overall understanding of the relationship between unentangled Gleason and KS theorems on multiqudit systems in general. Time permitting, I will also discuss some implications of these results for the role of contextuality as a resource for multiqubit quantum computation with state injection. Based on arXiv:2109.13594.

Conference : Séminaire CANA - Aymeric Picard Marchetto

04/10/2022 à 14h00

Orateur : Aymeric Picard Marchetto (PhD I3S)
Lieu : TPR2/04.05 (Luminy) et en visio
Titre : Given an automata network, many results show that some dynamical properties can be deduced from its interaction digraph. These dynamical properties are often invariant by isomorphism: number of fixed points, of images, length of limit cycles and transients... But the interaction digraph is not invariant by isomorphism: tow isomorphic automata networks (with the same alphabet and the same number of automata) can have very different interaction digraphs.
In this talk, we study this phenomena. For that, given an automata network f with n automata, we denote by G[f] the set of interaction digraphs of automata networks isomorphic to f. Hence G[f] is a set of digraphs with n vertices.
In particular, we show that if n>4, and f is neither the identity or constant, then G[f] contains the complete digraph. We also prove that G[f] always contains a digraph with minimum in-degree at most some constant that only depend on the alphabet size. Consequently, G[f] cannot only contain the complete digraph, but we show that there is f such that G[f] only contain digraphs with at least n^2/4 arcs. Finally, we prove that there is f such that G[f] contains all the digraphs with n vertices, excepted the empty one.

Seminaire : Séminaire DYNI - Dan Stowell - Deep embedding methods for high-resolution animal sound recognition

29/09/2022 à 14h30

Automatic detection and classification of sound events is a promising tool for monitoring wildlife. However - since there are hundreds of species and sounds, and complex noisy soundscapes, machine learning needs to be raised to a very high level of fine-grained precision and robustness. I will report on deep embeddings trained with loss functions designed to reflect fine-grained aspects of animal sound discrimination: hierarchical individual recognition, few-shot learning and perceptual discrimination. Biography: Dan Stowell is Associate Professor of AI & Biodiversity, jointly appointed at Tilburg University and Naturalis Biodiversity Center (NL). Since 2012 he has led research on computational bioacoustics using machine learning and signal processing. He is a co-founder of the data challenge "detection and classification of sound scenes and events (DCASE)", now an annual IEEE workshop and challenge. He is cofounder and CTO of Warblr Ltd (UK), a phone app that automatically recognises bird sounds - the app has received awards and copious press coverage, and has tens of thousands of regular users around the UK. In the Netherlands he is involved in many funded projects to bring AI-powered biodiversity monitoring to fruition. Lieu: X133, UTLN, campus de La Garde

Seminaire : Séminaire ACRO

12/09/2022 à 10h00

Séminaire de Jean-Christophe Godin, en salle 4.05 du TPR2 à Luminy. Titre : On List Coloring with Separation of the Complete Graph and Set-System intersections Résumé : We consider the following list coloring with separation problem: Given a graph G and integers a, b, find the largest integer c such that for any list assignment L of G with |L(v)| = a for any vertex v and |L(u) ∩ L(v)| ≤ c for any edge uv of G, there exists an assignment φ of sets of integers to the vertices of G such that φ(u) ⊂ L(u) and |φ(v)| = b for any vertex u and φ(u) ∩ φ(v) = ∅ for any edge uv. Such a value of c is called the separation number of (G, a, b). Using a special partition of a set of lists for which we obtain an improved version of Poincaré’s crible, we determine the separation number of the complete graph Kn for some values of a, b and n, and prove bounds for the remaining values. Travail en commun avec Rémi Grisot et Olivier Togni

Seminaire : Séminaire CANA : Kévin Perrot

19/07/2022 à 14h00

Orateur : Kévin Perrot (LIS)
Lieu : TPR2/04.05 (Luminy)
Titre : Trois exemples magiques d’algorithmes randomisés
Abstract : 1) Compter jusqu'à 10^309 sur ses 10 doigts. 2) Obtenir un multiplicateur robuste à partir d'un multiplicateur foireux.
3) Preuves à divulgation nulle de connaissance (zéro-knowledge proofs).
Ces exemples sont tirés de l'article “Randomness + determinism = progresses: Why random processes could be favored by evolution” par Nicolas Schabanel en 2012.

Seminaire : Matinée des Jeunes Scientifiques du LIS

12/07/2022 à 09h30

Une matinée de science dédiée à nos étudiant·e·s de L1 qui participent à la vie du LIS dans le cadre d’un stage « Incubateur de jeunes scientifiques » promu par la Faculté des Sciences AMU.
Cette matinée aura lieu le 12 juillet 2022 à partir de 9h30 dans la salle 04.05 du bâtiment TPR2 sur le site du Luminy et il sera également possible d’y participer par Zoom.

Voici le programme de la matinée :
  • 9h30 Tamazouzt Ait-Eldjoudi et Antonio Mattar : Des alligators au lambda-calcul (encadré·e·s par Benjamin Monmege)
  • 10h10 Redouane Benkhemou : Deep Learning VS. Modélisation et Simulation DEVS : application aux portes logiques (encadré par Amine Hamri)
  • 10h40 Mathieu Cambon, Marc-Antoine Poquet et Rayan Saadessaoud : Questions autour de la philosophie de l'informatique, de l'intelligence artificielle et des sciences cognitives (encadrés par Thomas Schatz)
  • 11h30 Ekaterina Timofeeva : Développement de logiciel pour l’étude de la décomposition de systèmes dynamiques (encadrée par Antonio E. Porreca)
  • 12h00 Alexander Zinoni : Vulnérabilité d'une implémentation de ECDSA dans Java (encadré par Jean-Marc Talbot)

Seminaire : Séminaire CANA : Nathanaël Eon

28/06/2022 à 14h00

Orateur : Nathanaël Eon (PhD CANA, LIS)
Lieu : TPR2/04.05 (Luminy)
Titre : From global (color-blind) symmetry to local (gauge) invariance in cellular automata
Abstract : In this talk, I will first introduce the concept of global (a.k.a. color-blind) and local (a.k.a. gauge) symmetries in cellular automata. The essence of those symmetries is for the cellular automata to be invariant under a change of the configuration, either done globally (applying the same transformation at every position) or locally (applying a different transformation at every position). Hence, a local symmetry is a priori stronger than a global one. In order to enforce the local symmetry, an extension of CA is introduced and an interesting equivalency result follows: globally symmetric CA are exactly those which can be extended into locally invariant ones (through a specific extension). Such result makes formal a folklore perspective in Physics which says that any local symmetry necessarily arise from an already existing global one. I will then provide two constructive proofs of universality for locally invariant cellular automata.
The results provided in this talk can be found on arXiv:2102.06912.

Seminaire : Séminaire CANA : Éric Rémila

21/06/2022 à 14h00

Orateur : Éric Rémila (GATE LSE)
Lieu : TPR2-04.05
Titre : Influence: a partizan scoring game on graphs
Abstract : We introduce the game influence, a scoring combinatorial game, played on a directed graph where each vertex is either colored black or white. The two players, Black and White, play alternately by taking a vertex of their color and all its successors (for Black) or all its predecessors (for White). The score of each player is the number of vertices he has taken. We prove that influence is a nonzugzwang game, meaning that no player has interest to pass at any step of the game, and thus belongs to Milnor’s universe. We study this game in the particular class of paths where black and white vertices are alternated. We give an almost tight strategy for both players when there is one path. More precisely, we prove that the first player always gets a strictly better score than the second one, but that the difference between the scores is bounded by 5. Finally, we exhibit some graphs for which the initial proportion of vertices of the color of a player is as small as possible but where this player can get almost all the vertices.

Seminaire : Demi-journée pôle calcul - Intelligence Artificielle

16/06/2022 à 09h30

Orateurs :
- Joao Marques-Silva "Logic-Based Explainability in Machine Learning”
- Stéphane Grandcolas (LIS) "WRM: a metaheuristic algorithm for ship weather routing"
- Matthieu Py (LIS) "Production de certificats pour le problème Max-SAT"
Pour les abstracts, rendez-vous sur le site des demi-journées du pôle : https://demi-journees-pole-calcul.lis-lab.fr

Seminaire : Séminaire CANA : Kevissen Sellapillay

31/05/2022 à 14h00

Orateur : Kevissen Sellapillay (LIS & CPT)
Salle : TPR2-04.05
Titre : Interaction graphs of isomorphic automata networks
Abstract : Entanglement is a quantum property with no classical counterpart. We briefly review entanglement, its definition and quantities to measure it. We then present a perturbation of a quantum cellular automaton based on rule 201 and study its entanglement propagation properties. This quantum cellular automaton breaks the Hilbert space into different ergodic sectors.

Seminaire : Séminaire du Pôle SD : Interprétabilité /Explicabilité des modèles d'apprentissage

09/05/2022 à 10h30

Le prochain séminaire du pôle se déroulera donc lundi prochain le 9 mai de 10h30 à 12h00 à St Charles (Frumam) et dont le thème est "Interprétabilité /Explicabilité des modèles d'apprentissage". Nous aurons le plaisir d'écouter trois présentations : Hanwei Zhang : Présentation générale des méthodes d'interprétabilité Felipe Torres : Méthodes dédiées à l'interprétabilité des images Hamed Benazha : Méthodes dédiées l'interprétabilité des séquences

Seminaire : Demi-journée pôle calcul - Complexité et Modèles de calculs

05/05/2022 à 10h00

Orateurs :
- Édouard Bonnet "Graph decompositions and their algorithms”
- Karoliina Lehtinen (LIS) "Un peu de non-déterminisme peut aller loin: un aperçu des automates déterministes en histoire"
Pour les abstracts, rendez-vous sur le site des demi-journées du pôle : https://demi-journees-pole-calcul.lis-lab.fr

Conference : Conférence par Hervé Glotin, suivie par l'écoute de deux oeuvres sonores composés par Maxence et Léonore Mercier

14/04/2022 à 16h00

Impossible de parler Acoustique à Marseille sans évoquer l'acoustique en milieu marin, qu'elle concerne la propagation des sons à travers les mers et les océans, les chants produits par une faune marine d'une extrême diversité ou encore - préoccupation beaucoup plus récente - de l'impact de l'activité maritime humaine sur cet écosystème si fragile. https://cfa2022.sciencesconf.org/resource/page/id/25 Cinéma Les Variétés 37 Rue Vincent Scotto 13001 Marseille

Seminaire : Séminaire MoVe avec K.S. Thejaswini

07/04/2022 à 10h30

Où ? 4.05 TPR2 Luminy Quoi ? A Symmetric Attractor-Decomposition Lifting Framework for Solving Parity games. Mais encore? In this talk, we will introduce the framework of Symmetric Attractor-Decomposition Lifting. We show how this helps us understand as well as obtain a quadratic improvement to the runtime of several pre-existing algorithm. This is joint work with Marcin Jurdzinski, Remi Morvan and Pierre Ohlmann.

Seminaire : Séminaire CANA : Sara Riva

05/04/2022 à 14h00

Orateur : Sara Riva (Université Côte D'Azur et I3S Sophia Antipolis)
Salle : TPR2-04.05
Titre : A Pipeline for Solving Equations over Discrete Dynamical Systems
Abstract : Finite Discrete Dynamical Systems (DDS) are a formal model to study complex phenomena appearing in many different domains. Hypotheses on the fine structure of the system can be modeled via polynomial equations over DDS. For example, AX=B represents the hypothesis that the dynamics of B is given by the joint action of a known system A and an unknown one X. Finding X would validate the hypothesis; the hypothesis is invalid if no solution exists. In general, solving generic equations over DDS has been proved undecidable. In the hypothesis validation case, a possible approach is to study the solutions through a finite number of different abstractions of the problem. Each abstraction allows studying specific properties and parts of specific dynamics. We focus on hypotheses about the cardinality of the set of states, the cyclic behaviour and the transient behaviour of DDS. We introduce a complete pipeline based on Multi-valued decision diagrams to validate hypotheses on the cardinality of the set of states and on the asymptotic behaviour, contained in the cyclic parts, of a DDS. These results are a step forward in the analysis of complex dynamics graphs as those appearing, for instance, in biological regulatory networks or in systems biology. Furthermore, this approach opens up new research challenges in the field of ordered decision diagrams and their operations.

Seminaire : Séminaire DANA - Amélioration de l'apprentissage explicable/interprétable fondé sur FCA

29/03/2022 à 16h10

Orateur : Nida Meddouri
Lien Zoom : https://univ-amu-fr.zoom.us/j/83522684614?pwd=d1FBZmhBZnZ0M1BpUnRlRWJ5ZU5CQT09
Titre : Amélioration de l'apprentissage explicable/interprétable fondé sur FCA
Résumé : Formal Concept Analysis (FCA) est une formalisation de la notion philosophique de concept définie comme étant un couple d’extension et de compréhension du concept. Un des principaux atouts de FCA réside dans ses propriétés de visualisation. En effet, FCA produit des treillis de concepts formels qui peuvent être représentés par un graphe ; et facilitent ainsi la tâche du classifieur dans la découverte de connaissances. La classification par ACF est une approche de fouille de données explicable/interprétable qui permet d’extraire des corrélations, des motifs et des règles, selon les concepts générés à partir des données symboliques. Mes recherches m’ont permis d’améliorer les performances d’un classifieur fondé sur FCA en proposant des méthodes d’apprentissage séquentiel. Ces méthodes sont à la fois itératives et adaptatives. Elles ont pour but de combiner des classifieurs de concepts formels afin d’améliorer la précision et l’efficacité. Leurs performances théoriques sont garanties et approuvées. Une autre contribution permet de booster adaptativement des classifieurs (quel que soit l’algorithme d’apprentissage) en tenant compte de leurs diversités. Cette méta-méthode a la particularité d’éviter le sur-apprentissage. Une autre méthode proposée permet de générer parallèlement un ensemble de classifieurs de concepts formels à partir d’un certain nombre de groupements disjoints et stratifiés de données. Vu son aspect parallèle et sa capacité à s’adapter pour traiter des grandes quantités de données, je me suis intéressé à la mise en cloud de cette méthode. Une nouvelle mesure de pertinence d’attribut a été proposée. Elle s’adapte au mieux avec un classifieur fondé sur FCA.

Seminaire : Séminaire DANA - ATLAS data, physicists' treat to treat

29/03/2022 à 14h00

Orateur : Thomas Calvet
Lien Zoom : https://univ-amu-fr.zoom.us/j/84940669492?pwd=MklWK1pQbHozUjRZUDU1MVhmc2dVdz09
Titre : ATLAS data, physicists' treat to treat
Résumé : Le LHC au CERN est le plus grand générateur mondial de données pour caractériser la matière dans son état connu le plus fondamental. Les collisions proton-proton produites par le LHC sont observées par quatre détecteurs géants. ATLAS est un de ces détecteurs. De la taille d'un petit immeuble (40m de long sur 20m de haut), ce détecteur offre une excellente résolution spatiale (de l'ordre de la centaine de micromètre) et temporelle (collisions toutes les 25ns) sur les produits des collisions. Pour ce faire, il génère des quantités massives de données dont l'exploitation est le cœur d'œuvre des physiciens du CERN. Deux temps se distinguent. Sur les premières microsecondes, des algorithmes automatisés doivent être capable de reconstruire les propriétés physique de bases à partir des données brutes pour décider de la sauvegarde ou du rejet des données de chaque événement. Les données sauvegardées sont ensuite étudiées avec minutie pour des mesures de hautes précisions qui sont confrontés aux modèles théoriques. Cette présentation sert un objectif double : mettre en perspective les défis de gestion des données d'ATLAS à ses différents niveaux et les illustrer par mes travaux notamment dans le domaine des IA.

Seminaire : Séminaire DANA - Extraction de motifs dans des données spatio-temporelles : application au suivi environnemental

29/03/2022 à 09h30

Orateur : Frédéric Flouvat (MCF, HDR, Université de la Nouvelle-Calédonie)
Lien Zoom : https://univ-amu-fr.zoom.us/j/86329875449?pwd=VU95K2R4bVdFMWc4NEpwK295MEhkZz09
Titre : Extraction de motifs dans des données spatio-temporelles : application au suivi environnemental
Résumé : Ces dix dernières années, la quantité de données collectées a explosé. Au-delà des volumes de données engendrés, leur complexité a aussi considérablement augmenté. Même si les avancées ont été nombreuses, les verrous restent encore nombreux avant de réellement pouvoir valoriser toutes ces informations. L'augmentation de la puissance de calcul des ordinateurs, bien que continue, n'est pas suffisante face à des tâches d'analyse de plus en plus complexes. Dans ce contexte, une problématique a été notamment étudiée par la communauté scientifique: l'extraction de motifs intéressants ("pattern mining"). Ces motifs représentent des régularités suivies par une partie des données (on parle aussi de "modèles locaux"). Cette problématique a été introduite dans les années 90 avec pour application l'analyse des paniers d'achats des consommateurs. Une grande variété de types de motifs et d'applications a été étudiée depuis (p.ex. dans les domaines de la sécurité, de la médecine, ou du commerce). Toutefois, les défis restent importants, notamment lorsqu'il s'agit d'analyser des données environnementales. En effet, les phénomènes sous-jacents et les données collectées sont complexes et variées (p.ex. images satellitaires, données collectées sur le terrain, données issues de modèles). L'exploitation de telles données est difficile et nécessite des méthodes d'analyse avancées. Ce séminaire présentera plusieurs travaux visant à extraire des motifs spatio-temporels plus riches et plus pertinents dans ces masses de données complexes.

Seminaire : Séminaire G-MOD - Simulation de rubans et validation physique

28/03/2022 à 16h30

Lien zoom : https://univ-amu-fr.zoom.us/j/83169477124?pwd=Q05rS2lnNzhqNllJODhKK3c2VzMvdz09 Si à l'origine l'informatique graphique concernait surtout l'animation, de nos jours les modèles de la communauté graphique ont tendance à être appliqués au monde réel par exemple dans le domaine de la fabrication. Cependant, ces modèles proposent parfois des énergies ad hoc et la prédiction numérique peut s'éloigner significativement du résultat physique. Faut-il alors utiliser des modèles plus mécaniques ? Dans un premier temps, je présenterai mon travail de thèse sur la modélisation de rubans. On verra par exemple que les tiges ne se comportent pas comme des rubans. Une bonne partie de mon travail consiste à valider le modèle que j'ai établi et à en montrer les limites. Dans un second temps, je parlerai de validation de modèles par protocoles expérimentaux relativement simple à mettre en place. Ce travail collaboratif s'inspire de protocoles mécaniques pour valider des modèles de tiges, rubans, coques. Il serait dommage de rejeter un modèle numérique, sous prétexte qu'il n'a pas assez de fondements mécaniques. On peut l'étudier pour comprendre sous quelles hypothèses son comportement est prédictif. On conclura ainsi que le choix du modèle utilisé doit correspondre à son usage. Il serait judicieux si cela n'a pas déjà été fait de tester le comportement physique de ce modèle.

Seminaire : Séminaire G-MOD - Simulation de rubans et validation physique

28/03/2022 à 16h30

Si à l'origine l'informatique graphique concernait surtout l'animation, de nos jours les modèles de la communauté graphique ont tendance à être appliqués au monde réel par exemple dans le domaine de la fabrication. Cependant, ces modèles proposent parfois des énergies ad hoc et la prédiction numérique peut s'éloigner significativement du résultat physique. Faut-il alors utiliser des modèles plus mécaniques ? Dans un premier temps, je présenterai mon travail de thèse sur la modélisation de rubans. On verra par exemple que les tiges ne se comportent pas comme des rubans. Une bonne partie de mon travail consiste à valider le modèle que j'ai établi et à en montrer les limites. Dans un second temps, je parlerai de validation de modèles par protocoles expérimentaux relativement simple à mettre en place. Ce travail collaboratif s'inspire de protocoles mécaniques pour valider des modèles de tiges, rubans, coques. Il serait dommage de rejeter un modèle numérique, sous prétexte qu'il n'a pas assez de fondements mécaniques. On peut l'étudier pour comprendre sous quelles hypothèses son comportement est prédictif. On conclura ainsi que le choix du modèle utilisé doit correspondre à son usage. Il serait judicieux si cela n'a pas déjà été fait de tester le comportement physique de ce modèle.

Seminaire : Séminaire GMOD - Towards a standardized system that transforms textured 3D geometry into knitted textiles

11/03/2022 à 14h00

Invité (visio) : Georges Nader Salle : 5.37 Zoom : https://univ-amu-fr.zoom.us/j/4554512911?pwd=WmJJVHBPNExMTXdhZ2xLNjJkY0NzUT09 Titre : Towards a standardized system that transforms textured 3D geometry into knitted textiles. Résumé : We introduce a flexible and customizable system for the computational design and production of functional, multi-material, and three-dimensional knitted textiles. Our system simplifies the knitting of 3D objects with complex, varying patterns that use multiple yarns and stitch patterns by separating the high-level design specification in terms of geometry, stitch patterns, materials or colors from the low-level, machine-specific knitting instruction generation. Starting from a triangular 3D mesh and a 2D texture that specifies knitting patterns on top of the geometry, our system generates the required machine instructions in three major steps. First, the input is processed and the KnitNet data structure is generated. This graph structure serves as an abstract interface between the high-level geometric and knitting configuration and the low-level, machine-specific knitting instructions. Second, a graph rewriting procedure is applied on the KnitNet that produces a sequence of abstract machine actions. Finally, the low-level machine instructions are generated by adapting those abstract actions to a specific machine context. We showcase the potential of this computational approach by designing and fabricating a variety of objects with complex geometries, multiple yarns and multiple stitch patterns. Venez nombreux !

Seminaire : Séminaire CANA : Kévin Perrot

08/03/2022 à 14h00

Orateur : Kévin Perrot (CANA, LIS)
Salle : TPR2-04.05
Titre : Théorème du point fixe de Kleene en calculabilité
Abstract : Pour toute transformation de programme h calculable, il existe un programme n tel que n et h(n) font la même chose. Ce théorème est génial, et sa preuve d'une simplicité déconcertante. De plus ses corollaires sont nombreux, comme l'indécidabilité de l'arrêt, et l'existence de quine (programme qui affiche en sortie son propre code) dans tout langage de programmation acceptable. On programmera un quine ensemble :-) Cet exposé est tiré d'une séance de l'UE Calculabilité Avancée en M1 Info, pas de résultat nouveau, juste un peu de culture.

Seminaire : Séminaire GMOD - Progressivité et Analyse Topologique de Données Scalaires

04/03/2022 à 10h00

Invité : Jules Vidal (LIP6) Salle : 5.37 Zoom : https://univ-amu-fr.zoom.us/j/4554512911?pwd=WmJJVHBPNExMTXdhZ2xLNjJkY0NzUT09 Titre : Progressivité et Analyse Topologique de Données Scalaires Résumé : L’analyse topologique de données forme une famille d’outils qui permettent l’extraction générique et efficace de caractéristiques structurelles dans les données. Cependant, bien que ces techniques aient des complexités asymptotiques connues et raisonnables, elles sont rarement interactives en pratique sur des jeux de données réels, ce qui limite leur utilisation pour l’analyse et la visualisation interactives de données. Dans cette présentation je décrirai les travaux réalisés pendant ma thèse, durant laquelle j'ai cherché à développer des approches progressives pour l’analyse topologique de données scalaires. Dans ce contexte, une méthode progressive est une technique qui peut être interrompue pour fournir rapidement un résultat approché exploitable, et est capable de le raffiner graduellement. Dans un premier temps, nous présentons une représentation hiérarchique des données d’entrée, qui permet de définir des algorithmes topologiques coarse-to-fine efficaces. En conséquence, nous introduisons deux algorithmes progressifs pour le calcul des points critiques et du diagramme de persistance d’un champ scalaire. Ces méthodes fournissent des sorties interprétables en cas d’interruption, offrent un retour visuel continu tout au long du calcul et sont plus rapides en pratique que leurs homologues non progressifs. Ensuite, nous revisitons ce cadre progressif pour introduire un algorithme pour le calcul approché du diagramme de persistance d’un champ scalaire, avec des garanties sur l’erreur d’approximation associée. Enfin, afin d’effectuer une analyse visuelle de données d’ensemble, nous présentons un nouvel algorithme progressif pour le calcul du barycentre de Wasserstein d’un ensemble de diagrammes de persistance, une tâche notoirement coûteuse. Nous étendons cette méthode à un algorithme de classification topologique de données d’ensemble, qui est progressif et capable de respecter une contrainte de temps. Venez nombreux !

Seminaire : Séminaire GMOD - Rendu basé physique de matériaux scintillants

21/02/2022 à 10h00

Invité : Xavier Chermain Salle : 5.37 Zoom : https://univ-amu-fr.zoom.us/j/4554512911?pwd=WmJJVHBPNExMTXdhZ2xLNjJkY0NzUT09 Titre : Rendu basé physique de matériaux scintillants Résumé : Le rendu basé physique est un processus important en informatique graphique, qui prend en entrée une scène 3D composée d'une caméra, de lumières et de formes géométriques ayant toutes un matériau. La propagation de la lumière est simulée en se basant sur des équations physiques, permettant d'obtenir une photo réaliste de la scène 3D virtuelle. La modélisation d'apparence est indispensable pour représenter la grande diversité d'apparences du monde réel. Dans cet exposé, je parlerai de la modélisation d'apparence des matériaux scintillants. Ce type d'apparence est difficile à modéliser à cause des fortes variations de réflexions lumineuses lors d'un petit changement de position ou de direction d'observation. Je parlerai de mes principales contributions dans ce domaine. Venez nombreux !

Conference : Séminaire CaNa -- Ilya Galanov

08/02/2022 à 14h00

Orateur: Ilya Galanov
Salle: TPR2-04.05
Titre : Purely local self-assembly algorithm for a quasiperiodic octagonal tiling
Abstract: Self-assembly is the process in which the components of a system, whether molecules, polymers, or macroscopic particles, are organized into ordered structures as a result of local interactions between the components themselves, without exterior guidance. This talk is devoted to the self-assembly of aperiodic tilings. Aperiodic tilings serve as a mathematical model for quasicrystals - crystals that do not have any translational symmetry. Because of the specific atomic arrangement of these crystals, the question of how they grow remains open. Simulations strongly support the evidence that the algorithm we developed grows aperiodic tilings up to an unavoidable but neglectable proportion of missing tiles. In this talk, we state the first theorem regarding the Golden-Octagonal tilings and formulate conjectures for future results.

Rencontre : Demi-journée pôle calcul - Algorithmique et Structures Discrètes

20/01/2022 à 09h30

Orateurs :
- Janna Burman (LRI) "Time-Optimal Self-Stabilizing Leader Election in Population Protocols”
- Alessia Milani (LIS)
- Eloi Perdereau (LIS)

Pour les abstracts, rendez-vous sur le site des demi-journées du pôle : https://demi-journees-pole-calcul.lis-lab.fr

Seminaire : Séminaire G-MOD - L’apprentissage profond des nuages de points 3D : Application aux données LiDAR

14/01/2022 à 14h00

Dans le cadre des séminaires G-MOD, nous avons le plaisir d'accueillir Jules Morel. Résumé : La capacité de la technologie LiDAR à capturer des informations détaillées sur la structure des forêts a attiré une attention croissante de la part de la communauté des écologues et des forestiers. Le LiDAR terrestre, notamment, apparaît comme un outil prometteur pour recueillir les caractéristiques géométriques des arbres à une précision millimétrique. Puisque cette technologie produit des quantités de données élevées, la recherche actuelle se concentre sur la mise au point de chaîne de traitement automatique. Cette présentation exposera comment l'utilisation du deep learning répond à une des étapes clés de cette chaîne de traitement: la classification des points 3D.